Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 septembre 2013 6 21 /09 /septembre /2013 15:49

Les scientifiques ont affirmé que Curiosity (robot envoyé sur Mars fin Août 2012) n'a pas détecté la présence de méthane (gaz signe d'activités biologiques) en quantité suffisante garantissant la probabilité d'une vie microbienne sur la planète rouge.



 

"Ce résultat important va aider à rediriger nos efforts pour examiner la possibilité de vie actuelle sur Mars", explique Michael Meyer, responsable scientifique de l'exploration de Mars à la NASA."
"Cela réduit la probabilité de l'existence actuelle de microbes martiens produisant du méthane mais il ne s'agit là que d'un seul type de métabolisme bactérien car nous savons que sur Terre il existe de nombreux micro-organismes qui ne produisent pas de méthane", souligne-t-il.

Les scientifiques, et M. Meyer en particulier ignorent sans doute que tous les "petits hommes verts" ont effectué une émigration massive et se trouvent actuellement chez nous, au sein de nos instances gouvernementales, et ce depuis bien des décennies. Quant à la vie biologique microbienne, les scientifiques n'ont qu'à braquer le spectromètre LASER très sensible, du côté des réactionnaires et contre-révolutionnaires tunisiens.

Repost 0
Published by slama moncef - dans Sciences
commenter cet article
12 juillet 2013 5 12 /07 /juillet /2013 19:11

Caractéristiques physiques des planètes

Corps Diamètre (km) Diamètre (/Terre) Densité Masse (/Terre) Rotation sidérale
Mercure 4878 0,382 5,44 0,055 58,65 j
Vénus 12 102 0,949 5,26 0,815 243,02 j
Terre 12 756 1 5,52 1 23 h 56 mn
Mars 6794 0,532 3,93 0,107 24 h 37 mn
Jupiter 142 796 11,19 1,31 317,9 9 h 55 mn
Saturne 120 660 9,46 0,69 95,2 10 h 39 mn
Uranus 51 200 4,01 1,21 14,5 17 h 14 mn
Neptune 50 000 3,92 1,5 17.1 16 h 6 mn
Pluton 2300 0,2 2 0,002 6,39 j
Eris 2400 0,2 ? ? ?

 

Caractéristiques physiques des satellites

Corps Diamètre (km) Diamètre (/Terre) Densité Masse (/Terre) Rotation sidérale
Lune 3476 0.272 3,34 0.012 27,32 j
Io 3640 0.285 3,53 0.015 1,77 j
Europe 3130 0.245 3,01 0.0080 3,55 j
Ganymède 5276 0.413 1,94 0.025 7,15 j
Callisto 4840 0.379 1,83 0.018 16,69 j
Mimas 390 0.031 1,16 0.000006 0.94 j
Encelade 510 0.040 1,83 0.000021 1,37 j
Thétys 1060 0.083 0,99 0.00010 1,89 j
Dioné 1120 0.088 1,49 0.00018 2,73 j
Rhéa 1530 0.120 1,23 0.00039 4,52 j
Titan 5150 0.404 1,88 0.0225 15,95 j
Japet 1460 0.114 1,11 0.00033 79,32 j
Miranda 480 0.037 1,20 0.000011 1,41 j
Ariel 1160 0.091 1,67 0.00023 2,52 j
Umbriel 1190 0.093 1,40 0.00020 4,14 j
Titania 1580 0.124 1,72 0.00059 8,71 j
Obéron 1526 0.120 1,63 0.00050 13,46 j
Triton 2720 0.213 2,06 0.0036 5,88 j
Charon 1200 0.094 1,85 0.00032 6,39 j

 

Paramètres orbitaux des planètes

Corps Période de révolution sidérale Demi-grand axe (10^6 km) Demi-grand axe (UA) Excentricité Inclinaison (degrés)
Mercure 87,97 j 57,91 0,387 0,206 7,00
Vénus 224,7 j 108,2 0,723 0,0068 3,40
Terre 365,26 j 149,6 1 0,0167 0
Mars 1 an 322 j 227,9 1,524 0,093 1,851
Jupiter 11 ans 315 j 778,3 5,203 0,048 1,305
Saturne 29 ans 167 j 1429 9,555 0,056 2,484
Uranus 84 ans 27 j 2875 19,22 0,046 0,770
Neptune 164 ans 280 j 4504 30,11 0,0086 1,77
Pluton 247 ans 250 j 5900 39,44 0,246 17,1
Eris 557 ans 10 130 67,7 0,440 44,2

 

Paramètres orbitaux des satellites

Corps Période de révolution sidérale (j) Demi-grand axe (km) Excentricité Inclinaison (degrés)
Lune 27,32 384 400 0.0554 5,16
Io 1,769 421 800 0,0041 0,036
Europe 3,551 671 100 0,0094 0,469
Ganymède 7,155 1 070 400 0,0011 0,170
Callisto 16,69 1 882 700 0,0074 0,187
Mimas 0,942 185 600 0,0206 1,566
Encelade 1,370 238 100 0,0001 0,010
Thétys 1,888 294 700 0,0001 0,168
Dioné 2,737 377 400 0,0002 0,002
Rhéa 4,518 527 100 0,0009 0,327
Titan 15,95 1 221 900 0,0288 1,634
Japet 79,33 3 560 800 0,0284 7,570
Miranda 1,413 129 900 0,0013 4,338
Ariel 2,520 190 900 0,0012 0,041
Umbriel 4,144 266 000 0,0039 0,128
Titania 8,706 436 300 0,0011 0.079
Obéron 13,46 583 500 0,0014 0.068
Triton 5,877 354 800 0,0000 156,83
Charon 6,387 19 599 0,0022 96,15
Repost 0
Published by slama moncef - dans Sciences
commenter cet article
6 mars 2013 3 06 /03 /mars /2013 14:14

الجــُــزَيْــئـــات وتَــفاعـُـلاتــها

هذه مقدّمة بسيطة في طرحها، مختزلة في تقديمها، أدعوكم للتّمعّن فيها


الـــــــمـــــــادّة

أظهرت عدّة أساليب علميّة مستقلّة أنّ هذا الكون ليس أزليّاً وبالتّالي لم يكن موجودا، وما وجوده إلّا منذ ما يناهز الخمسة عشر مليار من سنيننا (15 مليار سنة). في هذة الفترة المتأخّرة و الموغلة في القدم، كانت خصائص الكون مختلفة تماما عن خصائصه الحاليّة. فبما أنّ الكون آخذ في التّوسّع والإتّساع، فإنّ كثافته المادّيّة -وهي كمّيّة المادّة الموجودة في حجم معيّن- تنخفض باستمرار. وبنفس النّمط والأسلوب فإنّ متوسّط كثافة الطّاقة الكونيّة تنخفض وتنحدر ممّا يتولّد عنه انخفاض في درجة الحرارة. وهكذا، كلّما تراجعنا القهقرى في السّلّم الزّمنيّ، كلّما كبرت كثافة الكون وكلّما ازدادت درجة الحرارة الكونيّة. ونتيجة لذلك، فإنّ الأزمنة الأولى تتميّز بكثافات مادّيّة ودرجات حرارة وطاقات هائلة وخارقة للعادة تفوق الإحتمالات البشريّة والمافوق البشريّة، الشّيء الذي من شأنه أن يجعل الإنسان عاجزا كلّيّا على محاكاتها وتجربتها لأنّ محاكاتها مستحيلة على وجه الأرض. وهكذا يكون الأمل الوحيد للإنسان رجوعه إلى الفيزياء النّظريّة ومحاولة استقراء تجارب القوانين الطّبيعيّة الفيزيائيّة واستنتاج ما يحصل في تلك الظّروف القصوى. ولفهم المراحل البدائيّة لنشأة الكون، توجّب علينا الرّجوع بإسهاب إلى بعض المعطيات من فيزياء الجسيمات بدون تعقيدات

مكوّنات المادّة

 إلى حدّ أواسط القرن الماضي كانت فيزياء الجسيمات بسيطة نسبيّا، إذ أنّ الجسيمات الأوّليّة الوحيدة المعروفة آنذاك هي الإلكترون والبروتون والنّيترون والنيترينو. ولكنّ التّطوّر في تحسين وسائل الكشف مكّن من اكتشاف عدد لا يصدّق من الجزيئات المختلفة. وتمّ وفق ذلك التّأكّد من أنّ البروتون والنّيترون يتكوّنان من أنظمة معقّدة تحتوي على هياكل وتركيبات متكوّنة من جزيئات متناهية في الصّغر أُطلِق عليها إسم "كوارك". ودلّت الأشغال على وجود ستّة (6) أنواع أو أنماط من الكوارك وهي: سفلي،علوي، غريب، ساحر، قعري و قمّي. و في الظّروف العاديّة لا تتواجد هذه الكواركات  في حالات منعزلة (لوحدها) ولا نجدها إلّا على نطاق مجموعات أو تركيبات صغيرة في اندماج يكوّن جسيما مركّبا. فمثلا الباريون يتكوّن من اجتماع ثلاثة كواركات. ومن الباريونات المعروفة: البروتون المتكوّن من كواركين اثنين (02) من نوع علوي و كوارك واحد من نوع سفلي، والنيترون المتكوّن من كواركين إثتين (02) من نوع سفلي وكوارك واحد من نوع علوي. وهناك تركيبة أخرى تُكوّن الميزون المتشكّل من كوارك و كوارك معاكس. وبصفة عامّة تندرج هذه التّركيبات والإندماجات ضمن عائلة تسمّى هادرون

quark_comb1.jpg  
 
باستثناء الكوارك، هناك فصيلة ثانية من الجسيمات الأوّليّة: اللّبتون. ومن أشهراللبتونات نذكر الإلكترون والنيترينو. وقد سمح التّقدّم التجريبي والنّظري بإبرازأربعة لبتونات أخرى: نسختين أكثر كتلة من الإلكترون تسمّى مييون و طو، ونوعين من النيترينو. تلكم الأربعة لبتونات لا تظهر إلّا في عمليّات المنظومات ذات الطّاقة الهائلة كمعجّلات الجسيمات. مع العلم أنّ التّفاعلات القويّة بين الكواركات تكون سببا في انشاء تبادل جسيمات أصغر تسمّى غلييون وتصنّف إلى ثمانية أنواع مختلفة، وتتولّد أثناء هذه التّفاعلات قوى هائلة ولكنّها قصيرة المدى، وهذا يفسّر عدم وجود كوارك مستقلّ بذاته أو منفردا وإنّما يشكّل مع كواركات أخرى ما أطلقنا عليه هادرون

quark_matiere1.gif

القوى

بعد هذه المقدّمة من الوصف المختصر لمكوّنات المادّة، لنتحدّث على ما يصنع التّفاعل بين هذه المكوّنات ألا وهي القوة أو القوى. كلّ الظّواهر المادّيّة الفيزيائيّة الملحوظة في الطّبيعة يمكن تفسيرها بالإعتماد على أربع أنواع من القوى : قوّة الجاذبيّة، القوّة الكهرمغناطيسيّة، القوّة النّوويّة العالية والقوّة النّوويّة الضّعيفة. والقوّة تتمثّل في تبادل جزيئات بصفة أو بأخرى


 

أتمنّى لكم سهولة الفهم و الإستيعاب

في انتظار الجزء الموالي 


  

Repost 0
Published by slama moncef - dans Sciences
commenter cet article
31 décembre 2012 1 31 /12 /décembre /2012 17:57

HAMZA  VOUS INVITE A UN DETOUR SCIENTIFIQUE AVEC CURIOSITY


curiosity1.jpg

 

Envoyé sur Mars à la recherche de substances et d'environnements nécessaires à la vie, le robot Curiosity y a découvert des traces de carbone, élément essentiel à son apparition, ont annoncé les responsables de la mission, lundi 3 décembre. On ignore pour le moment si ce carbone est arrivé avec une comète ou un astéroïde, ou s'il est le produit d'une activité géologique ou organique.

 


"Découvrir du carbone quelque part ne veut pas dire qu'il y a un rapport avec la vie, ni qu'on a découvert un environnement habitable", a souligné John Grotzinger, responsable des recherches à l'Institut de technologie de Californie. "Si on a du carbone organique mais pas d'eau, il ne s'agit pas d'un environnement habitable", a-t-il ajouté, s'adressant à la presse en marge d'une conférence de l'American Geophysical Union. Le carbone et l'eau ne sont d'ailleurs pas suffisants. Soufre, phosphore, oxygène et azote sont également nécessaires à l'apparition de la vie.

 


"UN ENVIRONNEMENT MARTIEN TRÈS DUR"

 


"Ce n'est pas une surprise que ce tas de sable ne soit pas riche en substances organiques. Il a été exposé à un environnement martien très dur", a poursuivi Paul Mahaffy, du Goddard Space Flight Center, de la NASA. "Ce sera vraiment intéressant pendant cette mission de traquer les environnements primordiaux qui auraient pu être protégés des conditions de la surface de Mars et de voir ce qu'on pourra ajouter à cette histoire de carbone."

Curiosity, "rover"  d'une tonne, se déplaçant sur six roues, à une vitesse de 50m par jour -pour le moment-, qui s'est posé en août dans un cratère de 150 km de diamètre – a déjà permis de confirmer que de l'eau se trouvait autrefois sur ce site. Sa mission doit durer deux ans. Actuellement, il se dirige vers une montagne haute d'environ 4800m et se trouvant au milieu même du cratère.

Repost 0
Published by slama moncef - dans Sciences
commenter cet article
29 décembre 2009 2 29 /12 /décembre /2009 20:51


Repost 0
Published by slama mocef - dans Sciences
commenter cet article
23 décembre 2009 3 23 /12 /décembre /2009 00:26


HUBBLE LE MAGNIFIQUE




L'UNIVERS




SOLEIL SOURCE DE VIE




LES RAYONS COSMIQUES




CREATION DE LA TERRE




LA TERRE DANS L'UNIVERS PAR HUBERT REEVES




LE BIG BANG ET L'UNIVERS PAR HUBERT REEVES

Repost 0
Published by slama mocef - dans Sciences
commenter cet article
22 décembre 2009 2 22 /12 /décembre /2009 01:40


Quelles que soient les critiques de ceux qui ne cessent de mettre en doute la véracité des citations diverses et multiples énoncées dans le saint Coran, et qui sont de plus en plus confirmées par les découvertes scientifiques récentes, je ne peux que leur chuchoter gentiement :
"Donnez-nous un document à vocation scientifique ou religieuse datant de presque quinze (15) siècles, qui évoque avec une précision énorme diverses théories devenues maintenant réalités scientifiques, sans contradiction aucune et ne se limitant pas à un seul domaine de la vie."
Serait-ce une illumination paranormale ? Un concours répétitif de coîncidences hasardeuses? Ou connaissances extra-terrestres polytechniques?
Le saint Coran messieurs, ne parle pas uniquement de croyance, d'amour, de bienfaisance, de piété, de prière, de jeûne, d'aumône, de pélérinage, de fatalité, de vie sociale, de relations familiales et communautaires,de bien ou de mal, il nous relate aussi, avec un style divin les secrets de l'univers en évoquant les étapes de la création universelle, le gigantisme stellaire, les orbites planétaires, la géologie terrestre, la tectonique des plaques, l'applatissement des pôles, les phases de formation foetales, les empreintes digitales, l'environnement naturel et bien plus encore que je vous laisse découvrir.
Une remarque intéressante à souligner:
Un vrai croyant n'attend pas la confirmation de sa foi par la science, car il croit fermement que la science exacte ne peut qu'être en accord avec ce dont il croit.










Repost 0
Published by slama mocef - dans Sciences
commenter cet article
9 octobre 2009 5 09 /10 /octobre /2009 18:34



La NASA a projeté de reconquérir la Lune dans les prochaines décennies pour y implanter une base lunaire permanente. Néanmoins la présence de l'eau paraît indispensable. La mission LCROSS lancée le 18/06/2009 à 05h32 et qui a abouti aujourd'hui 09/10/2009 pourrait bien éclairer l'humanité quant à la présence de l'eau sur la lune.

La lune, n'ayant presque pas d'atmosphère et dont l'excursion de temparature fleurte avec les 300°C entre le jour et la nuit  ne peut cacher de l'eau (sous forme de glace par exemple), que dans ses pôles, et plus précisemment dans des cratères suffusamment cachés de la lumière du soleil depuis des milliers et des milliers d'années. C'est à priori ce que révèlent les sondes américaines Clémentine et Lunar Prospector.

 
 

Le  Lunar CRater Observation and Sensing Satellite (LCROSS), s'est écrasé aujourd'hui en kamikaze telle une météorite, sur la surface de la Lune. En fonçant à près de 9000 km/h dans le cratère CABEUS, l’explosion produite par l’impact ( 900 kg de TNT) a produit l'éjection d'un amas gigantesque  qui s'est élevé à quelques 7km de hauteur pour retomber sur une zone circulaire de 30 km de rayon.

Au même moment, et avant que les débris ne rsoient etombés, la seconde partie de LCROSS a mesuré ce rayonnement avant de plonger pour s'écraser à son tour sur la Lune 4 minutes plus tard. Les chercheurs pensent même compléter ces observations à l’aide de l'Infrared Telescope Facility au sommet du Mauna Kea à Hawaï.

PLUS D'INFORMATIONS SUR TF1

Même si le sol lunaire ne contient à cet endroit que 0,5% d’eau, celle-ci sera détectable dans les éjectas s’élevant au dessus de la surface lunaire . Sous l’action du rayonnement solaire, l’eau émettra en effet dans l’infra-rouge proche et il y aura même une portion des molécules d’H20 qui seront dissociées par le rayonnement UV (Ultraviolet) pour donner des radicaux OH dont la présence sera trahie par l'émissiond'une raie caractéristique à 308 nanomètres.


 




 

Repost 0
Published by slama mocef - dans Sciences
commenter cet article
8 octobre 2009 4 08 /10 /octobre /2009 13:05



Illustration de la NASA montrant le plus grand anneau du système solaire, découvert autour de la planète Saturne/NASA JET PROPULSION LAB / EPA / SIPA

C’est le plus grand du système solaire...

Des astronomes américains ont découvert un nouvel anneau gravitant autour de Saturne grâce au téléscope spatial Spitzer, selon leurs travaux publiés mercredi dans la revue Nature. L’anneau a été décelé grâce à une observation plus précise de Phoebé, un petit satellite de Saturne dont le diamètre n'est que de 214 kilomètres.

Invisible depuis la Terre, cette couronne dépasse par sa taille les plus grands anneaux connus du système solaire, qui étaient jusqu'à présent ceux de Gossamer autour de Jupiter et l'anneau E de Saturne, mais sa densité est beaucoup plus faible.

«L'essentiel du matériel s'étend sur environ 12 millions de kilomètres à partir d'une distance de 6 millions de kilomètres de Saturne», précise le Jet Propulsion Laboratory de la Nasa. «Phoebé évolue à l'intérieur de cet anneau et constitue la source probable de son matériau.»
Repost 0
Published by slama mocef - dans Sciences
commenter cet article
8 octobre 2009 4 08 /10 /octobre /2009 11:44

 

Ardi, le plus vieil ancêtre connu de l'homme, dévoile ses secrets


 La couverture de la revue Science du 2 octobre 2009, présentant le squelette d'Ardi, le plus ancien ancêtre connu de l'homme/T. White/Science


Une équipe de chercheurs a présenté jeudi ses conclusions. Ils se rapprochent un peu plus de l'ancêtre commun avec le singe...
Ses mensurations n'étaient pas exactement celles de miss univers. Ardi ne mesurait qu'1m20 pour 50 kilos. Elle pouvait sans doute tout juste marcher debout. Mais ce fossile d'une femelle Ardipithecus ramidus serait le plus ancien squelette connu de la branche humaine de la famille des primates, selon des paléo-anthropologues dont onze études sont publiées dans la revue américaine Sciencedu 2 octobre. 

 
Ardi a été découverte morceau par morceau entre 1992 et 1994 en Ethiopie mais ne révèle tous ses secrets qu'aujourd'hui. Selon les chercheurs, elle vivait il y a 4,4 millions d'années, détrônant ainsi Lucy et ses 3,2 millions d'années.
Un peu plus proche du chaînon manquant
Si les scientifiques sont enthousiastes, c'est qu'Ardi les rapproche un peu plus du Graal: le supposé ancêtre commun de l'homme et de certains singes d'aujourd'hui comme les chimpanzés ou les gorilles. Ils estiment qu'il aurait vécu il y a quelque six millions d'années.
Après la découverte de Lucy, dans la région de l'Afar, en Ethiopie, les paléo-anthropologues espéraient trouver l'ancêtre commun de l'homme et du chimpanzé, en se fondant sur les très grandes similarités génétiques entre les deux.
Surprise
Mais le squelette d'Ardi, découvert à 72 km de là, ne corrobore pas cette attente, note Tim White, professeur au Centre de recherche sur l'évolution humaine de l'Université de Berkeley, l'un des principaux auteurs de cette vaste recherche. Ardi, en «nous rapprochant comme jamais auparavant de l'ancêtre commun des singes et de l'homme, nous permet vraiment d'imaginer ses traits», relève-t-il. Or «cette créature est en fait une mosaïque intéressante, ni chimpanzé ni humain», poursuit le chercheur.
La conclusion «surprenante» des analyses des caractéristiques biologiques et morphologiques d'Ardi est que les grands singes africains et les humains ont suivi des chemins très différents depuis leur séparation après leur dernier ancêtre commun, rendant difficile d'imaginer ce dernier et de comprendre l'évolution humaine, relève Tim White.

 

Repost 0
Published by slama mocef - dans Sciences
commenter cet article